Bar à cocktails : le grand retour de la mixologie

In Bars & Restaurants, Général, Tendances Food

Bar à cocktails : le grand retour de la mixologie

Mixologie

Apparue en Europe dans les années 2000, la mixologie s’impose comme la nouvelle coqueluche du monde de la gastronomie. Au même titre qu’un chef ou un pâtissier, le mixologue maîtrise l’art et la manière d’élaborer un cocktail. Mezcal fumé, bourbon ou encore curry : rien n’est interdit dans cette discipline qui élève les bartender au rang d’artistes. Décryptage d’une tendance venue de l’autre côté de l’Atlantique.

 

La mixologie, une discipline ancestrale

Certains pensent que le terme est prétentieux, d’autres le trouvent tout à fait justifié. Il faut dire que depuis son avènement, la mixologie divise les amateurs de cocktails. Après tout, en quoi un mixologue est différent d’un barman si tous les deux font des cocktails ? La réponse est assez simple. Quand le premier crée et invente, le second suit à la lettre les recettes. Deux disciplines, deux métiers, un objectif commun : rendre le client heureux.

On pense à tort que la mixologie est un nouveau métier. Pourtant, il existe depuis des décennies. Tout commence au 19e siècle. A l’époque,  il faut se rendre dans un club privé pour goûter aux cocktails élaborés des mixologues. Là-bas, les liqueurs se mêlaient aux odeurs de cigares pour satisfaire le palais des riches industriels.

Mixologie dans les bars

Des pionniers, comme le Professeur Jerry Thomas, ont contribué à élever la discipline au rang d’art. Mais c’était sans compter l’arrivée des sirops de synthèse et des liqueurs bon marché. En effet, ces dernières ont donné naissance à une nouvelle génération : les barmen. Plus besoin de jouer les petits chimistes, il suffit de savoir doser correctement. Pendant plusieurs décennies, seul le noyau dur de la discipline persiste à pratiquer l’art de la distillerie.

Puis, dans les années 2000, le miracle se produit. Mad Men fait son apparition sur les petits écrans et le monde s’éprend de la mixologie. L’engouement pour les cocktails de la série est immense : on diffuse leurs recettes et surtout celle de l’Old Fashionned. De New-York à Paris, la tendance résonne et il n’en faut pas plus à la bande de l’Experimental Group pour se lancer dans l’aventure.

 

L’opération séduction de la mixologie à Paris

Depuis ce jour, il pleut des bars à cocktails dans la capitale. Bien sûr, l’Experimental Group a continué son ascension et a ouvert plusieurs adresses en 10 ans. Tout d’abord le Night Flight niché dans l’hôtel Bachaumont puis le bar de l’hôtel Grand Pigalle. Deux adresses devenues incontournables où l’on peut même réserver une chambre en journée entre deux cocktails. D’autres également ont mis le pied à l’étrier, que ce soit l’Hôtel des Bains (ex-Bains Douches) ou encore l’Hôtel 1K et son bar caché le Mezcaleria.

Mixologie dans les bars

Ces derniers se trouvent bien souvent dans des hôtels. Peut-être s’agit-il là d’une façon de recréer cette ambiance de club privé comme au 19e siècle ? En effet, l’atmosphère d’un bar à cocktails est presque aussi importante que ce qu’il y a dans le verre. Les lumières tamisées font partie du décor, de même que le bar, souvent éclairé, qui trône dans la salle. Puis, clou du spectacle, le mixologue qui officie derrière son bureau de bouteilles.

 

Mixologie : l’art et la manière d’élaborer un cocktail

Contrairement au barman, le mixologue imagine des cocktails en plus de les servir. Et tout ce processus, de la préparation des sirops à l’élaboration des justes mesures entre les liqueurs, se fait lorsque les tabourets du bar sont vides. Pour ceux qui souhaitent se former à la mixologie, mieux vaut donc commencer par des cours puis débuter comme assistant-mixologue dans un bar.

Au Ritz, on propose des modules de deux heures avec Colin Peter Field, sacré deux fois meilleur mixologue-bartender du monde. Il s’agit d’un véritable voyage initiatique qui se penche sur les bases de la mixologie avec une séance de dégustation à la clé ! Une chose est sûre, dans cette discipline, l’imagination est la seule limite. Thierry Hernandez, chef barman au Plaza Athénée, a lancé des shots de gelée et travaillerait même sur un mojito en spray !

You may also like

City guide : 24h chrono à Cannes

Posted on mai 24, 2017

Previous PostÉlections 2017 : Les hôtels préférés des présidents
Next PostMinimalisme : la tendance déco à retenir !
Lire les articles précédents :
Hotels préférés des Présidents
Élections 2017 : Les hôtels préférés des présidents

Palais de l'Elysée, Maison-Blanche : lorsqu'un président est élu, sa...

24 heures chrono à Marseille
Marseille : 24h chrono dans la cité phocéenne

Élue parmi les destinations incontournables du New York Times en...

Fermer